Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SOUBER YOUSSOUF AHMED

Nul n'est au dessus de la loi...

Nul n'est au dessus de la loi...

Saisine du Tribunal Administratif: Plainte du Journal le Renard à l'encontre de la Commission Nationale de la Communication...

 

En effet cette plainte du Journal le Renard a été déposée par la personne de Mr SOUBER YOUSSOUF AHMED auprès du Tribunal Administratif dans la journée du 24 Décembre 2018 (voir l'accusé de réception de la plainte par la greffe du Tribunal Administratif) et ce à l'encontre de la Commission Nationale de la Communication, pour non respect de la loi portant sa création.

 

Le Tribunal de l'Administratif hésite de condamner la CNC, laquelle refuse de se présenter aux audiences...

 

Si bien que le Président du Tribunal Administratif, a dans le cadre de cette affaire convoqué la Présidente de la Commission Nationale de la Communication (CNC), cette dernière a catégoriquement refusé de comparaître aux différentes audiences tenues à cet effet. À noter que l'affaire est en cours depuis plus de sept mois auprès du Tribunal Administratif, et la Rédaction du Journal le Renard qui a certes repris ces activités, ne comprend pas pourquoi le Président de ce Tribunal demeure si réticent à l'idée de faire condamner par contumace:

- D'une part la révocation de la Présidente de la Commission Nationale en vertu de la loi portant sa création;

- Et d'autres part, de condamner la CNC à payer au Journal le Renard, la somme de 25 Millions de Francs Djibouti, préjudices correspondants au manque à gagner accusé durant la suspension  arbitraire de parution.

 

Rappelons que le dossier est suffisamment consistant et comporte toutes les preuves nécessaires, pour faire condamner la Commission Nationale de la Communication. La Rédaction du Journal le Renard et part le biais de son Directeur de Publication et de Rédaction en l'occurrence Mr SOUBER YOUSSOUF AHMED, interpelle vivement l'autorité judiciaire du Tribunal Administratif, à ce que le principe de justice soit respecté dans toute sa grandeur, et que nul par conséquent, ne peut être au dessus de la loi.

 

SOUBER YOUSSOUF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article